7 conseils pour créer votre identité visuelle et améliorer votre design de marque

Temps de lecture : 5 min

Identité visuelle : définition

Qu’est-ce que l’identité visuelle ?

L’identité visuelle d’une entreprise est l’ensemble des éléments graphiques permettant de l’identifier facilement afin de retenir l’attention des partenaires et de la cible.

Avoir une identité visuelle de qualité est un critère essentiel pour votre entreprise, marque ou organisation. Elle est vectrice de crédibilité auprès de vos clients et vos collaborateurs. Au-delà de son rôle d’identification, l’identité visuelle permet d’établir un engagement client fort, c’est-à-dire, créer une relation de proximité avec une votre clientèle tout en véhiculant votre voix de marque et vos valeurs. Il est ainsi très important d’établir en amont une stratégie de marque vous permettant de déterminer vos objectifs, votre cible et les messages que vous voulez communiquer.

Que doit contenir l’identité visuelle d’une entreprise ?

Rester fidèle à son positionnement et à ses valeurs est indispensable pour créer une marque authentique et organique, proche de ses clients et de ses utilisateurs. Pour ce faire, votre manière de communiquer va entrer en jeu. Mais comment réussir à exprimer son identité de marque par l’image ? Être capable de transmettre ses valeurs par l’image reste un art en soi. Les bases d’une identité visuelle son le logo, les polices de caractères, la mise en page, la charte graphique de son site Internet, les couleurs, les formes, les pictogrammes et signes, etc.

1. N’en faites pas trop

Nous avons souvent tendance à vouloir tout mettre dans notre logo. C’est un problème récurrent. Lorsque des prospects me soumettent un projet, ils veulent quelque chose de sobre, minimaliste et élégant (jusqu’ici tout va bien). Puis, ils ajoutent : “je voudrais également qu’il envoie du lourd, qu’il en jette, qu’il y ait des flammes, différentes couleurs et formes. Je voudrais aussi qu’il parle aussi bien aux industriels qu’aux artisans et même donner un côté familial”. STOP ! Ce n’est pas possible !

Pour résumer, un logo est là pour identifier une marque, un produit ou une entreprise. Il n’a pas vocation à décrire. Un logo doit être identifiable, mémorisable et lisible.

Évitez donc de fusionner trop d’idées car aucune ne sera claires. Choisissez celle qui reflète le plus vos valeurs et votre société puis communiquez dessus d’une manière claire et distincte. C’est la clé d’un logo réussi ! Pour finir, réalisez quelque chose dont vous êtes fier et en quoi vous croyez réellement.

2. Restez en contexte

Bien qu’un client soit davantage focalisé sur le look de son logo, il est toutefois prioritaire que ce logo puisse résoudre des objectifs/besoins. Il doit correspondre à la vision esthétique de votre marque et se différencier de vos concurrents. Il est donc primordial de définir vos objectifs durant la phase de stratégie. Une fois seulement vos objectifs définis, alors vous serez en mesure d’utiliser ces informations pour concevoir un logo qui sera objectivement “juste”.

3. Les formes comptent

Les logotypes et symboles sont probablement les plus anciennes formes de communication visuelle et sont profondément enracinées dans notre culture. Le premier alphabet était constitué de symboles qui avaient des significations complexes. De ce fait, les formes géométriques simples sont des éléments que nous percevons de manière inconsciente.

Tout comme à l’Âge de pierre, les formes simples ont le même effet sur nos émotions et notre compréhension. Un cercle suggère l’unité, un tout et un cycle naturel tandis qu’il évoque également la simplicité, la force et la perfection. D’un autre côté, un triangle équilatéral évoquera trois forces agissant de façon égale, construisant un tout incassable. Ce triangle peut également connoter trois états de la même matière (liquide, solide, gazeux). Dans beaucoup de cultures, le carré représente le monde matériel mais aujourd’hui il tend à représenter la matière artificielle créée par l’Homme.

Tout ça pour vous rappeler de réfléchir attentivement à la forme de votre logo, et de la choisir avec attention afin que la forme corresponde au message de votre marque.

4. Prenez votre temps et restez clair dans votre direction

Afin de réaliser un travail qualitatif, réfléchissez avant de créer. Prenez le temps de rassembler tous les éléments nécessaires afin de partir sur de bonnes bases. En effet, dessiner un logo n’est que la partie émergée de l’iceberg constituant votre marque. Tout dépend de la réflexion établie en amont et de ce que j’appelle la stratégie de “marque interne”.

Questionnez-vous, creusez afin de comprendre tous les aspects de votre business en incluant votre promesse de vente, votre cible et vos obstacles. Démarrez une sorte d’introspection créative puis collectez les inspirations et les idées. Vous pouvez également créer des moodboards pour vous aider à envisager les différentes possibilités. Développez une stratégie pour vous donner une idée claire et précise de la direction à prendre. Cela vous permettra ensuite d’élaborer un storytelling structuré et cohérent.

N’hésitez pas à regarder régulièrement les blogs professionnels consacrés au design et au packaging afin de trouver l’inspiration nécessaire à votre production visuelle. Cela vous permettra également de mieux comprendre les principes de bases du design, le jargon et vous donnera matière à argumenter vos choix esthétiques. En suivant ces conseils, vous optimiserez votre processus créatif, votre temps, la qualité de vos créations. Pour vous aider dans votre processus, Studio Blackthorns a rédigé un dossier complet sur les tendances design de 2021.

5. Inspirez-vous des autres designers

Consommez les tutoriels et les vidéos de vos designers et marques préférés. Prenez le temps d’apprendre leurs techniques et de vous les approprier pour vos propres travaux graphiques. Que vous soyez fraichement diplômé, autodidacte ou que vous soyez dans le milieu depuis plus de 10 ans, il est toujours important de vous nourrir du travail des autres. On en ressort toujours grandi !

Lorsque vous débutez un projet d’identité visuelle, prenez-vous une journée entière à collecter des informations et de l’inspiration. Il est très facile de trouver des ressources visuelles sur Internet mais veillez à diversifier vos sources car il arrive souvent que les designers regardent les mêmes images et travaux. Afin d’éviter les références similaires et le binge-watching sur Instagram, vous pouvez rassembler des éléments de coupures presses, de livres anciens, mais également rechercher à via différents canaux (bibliothèques, podcasts, blog et webzines spécialisés…).

Bien sûr, vous pouvez gagner du temps en faisant appel à un expert du design stratégique. Certes, ce sera plus coûteux mais le résultat final vous apportera plus de garantie en termes d’engagement client et d’autorité.

6. Création d’une identité visuelle qui transcende le papier

D’une manière générale, lorsqu’il s’agit de concevoir une identité de marque ou un logo, il est toujours conseillé de rester le plus simple possible. Cela optimise la lisibilité et l’adaptabilité du design. De nos jours, nous devons élaborer des logos qui transcendent le papier. La réalité virtuelle et l’intelligence artificielle, par exemple, vont bientôt devenir des standards à prendre en compte dans la création de logo. Réaliser un logo qui reste simple peut donc aider à établir une identité visuelle de marque efficace dans ces domaines.

Un logo simple est mémorisable. Cette simplicité permet de créer une identité et une association pérenne avec la marque. Il peut être tentant de rendre un logo trop complexe ou de lui donner trop de détails. Cependant, cela peut entrainer des problèmes lorsque l’on doit utiliser le logo sur de petits formats ou que l’on doit l’imprimer d’une certaine manière (broderie par exemple). Un précieux conseil : limitez-vous au maximum et croyez au pouvoir de la simplicité qui vous permettra de créer une identité des plus réussie.

7. Utilisez l’espace négatif en guise de signature visuelle

Utiliser l’espace négatif dans la création de son logo peut être une excellente idée. Il y a plusieurs façons de le faire :

  • Dans la typographie entière constituant le logo : il est possible d’incorporer de manière subtile des symboles ou pictogrammes dans une typographie, à l’intérieur de certaines lettres ou bien entre celles-ci.
  • Dans une seule lettre : généralement, les designers utilisent l’espace positif de la lettre et incluent le symbole en guise d’espace négatif à l’intérieur ou autour.
  • Avec une mise en abyme : au lieu d’incorporer un symbole dans une lettre, il est possible de fusionner deux symboles l’un dans l’autre afin de créer un double sens derrière un unique symbole. Un jeu d’illusion d’optique intéressant se met alors en place.

Rappelez-vous que créer un logo impactant en utilisant l’espace négatif n’est pas chose aisée. Cela nécessite un certain entrainement de vos yeux.

LANCE TON PREMIER PODCAST EN UNE SEMAINE

E-BOOK + BONUS